Actualité

Aurélien Ptak, nouveau chef de service de dentisterie

14/04/2022

« La multidisciplinarité est indéniablement notre force »

Depuis le 1er avril, Aurélien Ptak a pris les rênes du service de dentisterie de l’hôpital de la Citadelle. Il remplace ainsi Edouard Litwak, qui va lentement sur ses 65 ans, sans pour autant quitter le navire. Une transition en douceur préparée depuis 2019.

Aurélien Ptak, un beau challenge qui s’offre à vous ?

AP : C’est avant tout une chance de pouvoir succéder à Edouard Litwak qui m’a écolé depuis près deux ans pour enrôler cette nouvelle fonction. Et il me « laisse » une situation saine et positive : un service flambant neuf de 600m², une équipe de 16 dentistes, une dynamique de l’écoute, de l’échange et de la transversalité…

Pourquoi avoir choisi de travailler en milieu hospitalier ?

AP : à titre personnel, j’y vois beaucoup d’avantages : la séparation franche entre vie professionnelle et vie privée (ce que le cabinet à domicile permet moins), une structure d’appui importante (notamment au niveau administratif ou encore eu égard aux investissements opérés), des discussions constantes avec tous mes collègues, l’accès au bloc opératoire pour des opérations plus lourdes (par exemple, retirer plusieurs dents de sagesse d’un coup), des liens permanents avec d’autres services, comme l’oncologie, la gériatrie, le laboratoire, la pneumologie, la cardiologie (savez-vous que 12% des infections buccales peuvent potentiellement toucher le cœur ?)… Cette multidisciplinarité est une force sans commune mesure !

Le service ne cesse de grandir : n’y a-t-il pas risque d’excès dans l’offre ?

AP : Je suis frappé de voir nos agendas se remplir toujours plus, alors que plusieurs enquêtes tendent à démontrer que l’offre – urbaine notamment – est importante… De mon point de vue, déjà en ville, les dentistes semblent manquer, je n’imagine même pas en ruralité. C’est pour cette raison que nous élargissons sans cesse le service, mais en gardant toujours à l’œil l’excellence pour chaque patient.

Si vous deviez définir les grands défis des prochaines années ?

AP : à l’hôpital de la Citadelle, nous avons déjà pris le virage numérique, mais nous devons aller encore plus loin. Par ailleurs, l’innovation est constante et nous devons être à la pointe en permanence (nous avons par exemple acquis un CBCT, Cone Beam Computed Tomography). Ensuite, et pour la première fois en Wallonie, des hygiénistes dentaires vont sortir de l’école : ces futurs professionnels, qui pourront exécuter certains actes sous conditions, permettront aux dentistes de se focaliser sur les actes spécialisés, mais également de raccourcir les délais d’attente pour les patients. Enfin, j’espère pouvoir accueillir à nouveau des étudiants en dentisterie pour leur dernière année de stage : cela permet de collaborer ensemble et, le cas échéant, de les inviter à rejoindre l’équipe après.

Une dentisterie au top !

Situé au 2e étage du site Laveu, la dentisterie est divisée en deux parties distinctes (enfants et adultes), équipées des dernières technologies : 10 fauteuils avec appareil de radiographie intrabuccale intégrée, appareil de radiologie 3D, empreinte numérique, nouveaux ordinateurs permettant d’optimaliser les logiciels propres à la dentisterie…

Il est également proposé à certains adultes une technique novatrice : les « aligneurs » qui permettent de réaliser des gouttières transparentes sur-mesure, à partir d’empreintes numériques, de radios en 3D et de photos.

Quant au service d’urgences de dentisterie, il est accessible sur le site de la Citadelle.


Contact

> Rendez-vous : 04 321 61 56

> Secrétariat : 04 321 50 72